Dersou Ouzala (デルス・ウザーラ) 1974


4-75
Un film qui n’a l’air de rien jusqu’à ce qu’il vous emporte pour ne plus vous lâcher jusqu’à l’ultime seconde.

Voyage dans le grand froid, amitié pure et brute entre deux êtres que tout sépare construite avec la force du temps, acteurs magistraux, ambiance surnaturelle ou super naturelle, réalisation unique.

A voir un soir d’hiver bien emmitouflé devant la cheminée….. avec des peaux de bêtes en guise de couvertures.

On a souvent dit que suite à l’échec cuisant de « dode’s kaden », Kurosawa avait perdu de sa grandeur. Après une tentative de suicide et suite à un silence de 5 ans, vexé, il revient avec « Dersou Ouzala » et prouve que sa force est intacte. « Dersou Ouzala » est peut-être l’exception de la période post « dode’s kaden » où l’on retrouve une intensité humaniste incroyablement limpide.

12/12/2002
http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/dersuuzala/critiques.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s