Les Sept Samouraïs (七人の侍) 1954


Chef d’oeuvre absolu. Hymne rageur d’humanisme et d’expressionnisme.
5-00

Inoubliable. Unique. Parfait.

Prévoyez la soirée tout de même, 3h20, c’est très long même si le film est un monument.

LE KUROSAWA A VOIR AVANT TOUS LES AUTRES POUR UNE CLAQUE IMMÉDIATE ET MAGISTRALE !

Un détail subjectif, le déroulement global de l’histoire est parfois un brin naïvement didactique et trop théâtral. Un exemple, le passage sur la mise en place du plan de défense est principalement composé d’allez-retours entre la carte et la réalité du terrain. Une légère impression de cliché en ressort aujourd’hui mais c’est vraiment insignifiant au regard de la claque générale. Toshiro Mifune est énorme comme tout dans ce pur joyau du cinéma.

20/12/2002
http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/septsamourais/critiques.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s