Legend of Zu (蜀山傳) 2001

legendofzu
Fan inconditionnel de Zu mais déçu quand même

3-50
C’est du grand spectacle, ça, c’est certain, la touche Tsui Hark est bien là, la très mignonne Cecilia Cheung remplace au pied levé Brigitte Lin, un brin de charisme en moins, la musique est superbe, variée, épique et pourtant quasi constante. Legend of Zu n’hésite pas à balancer du fantastique débridé à mort pendant la totalité du métrage, une orgie d’action visuelle qui ne peut laisser insensible en offrant un charme assez unique. En bref, ce film est très bon pour tout son côté Zu revisité mais pêche malheureusement par son côté Stormriders, pas voulu mais pourtant bien là :

En premier lieu à cause d’Ekin Cheng qui est une catastrophe de froideur et de non-sentiment, il devrait s’appeler « iceman », décidemment il était mauvais dans stormriders et l’est tout autant dans legend of Zu (je déteste ce mec !).

L’ambiance « héros mélancoliques qui se prennent très au sérieux » n’est pas vraiment convaincante, en premier lieu parce que les personnages sont moulés dans leur concept rigide et ne s’autorisent aucune liberté. Deuxio, l’histoire, bien que fantastique et poêtique, est tout sauf passionante, ça manque de vie, d’une étincelle qui embraserait le tout et aucun rebondissement digne de ce nom ne vient vraiment scotcher au siège.

A part les combats avec les ghost troopers, superbe, entre red et king sky et celui de Ying et Joy, jamais les comédiens ne se touchent où n’intéragissent ensemble : Mais où est Yuen woo Ping ????? Tout le monde exécutent ses petits mouvements dans le vide et tout le reste est virtuel. Cette interaction était très bien rendue dans le premier Zu car tous les pouvoirs étaient représentés physiquement par une grande idée de rafistolage en tout genre et là était la magie. Aujourd’hui tout cette débauche d’effets, dynamiques oui d’accord, ne transmet pas assez d’émotion, peut-être parce qu’il n’y a aucun exploit (physique ?) à les réaliser alors que transformer un drap en démon virevoltant avec brio (cf Zu), là il y a du génie.

Pourrait s’ajouter aussi l’humour et la légèreté qui ont complètement disparu pour laisser place au ton grave voir même prétentieux de Stormriders : mais où sont Yuen Biao et les autres ?

Heureusement, le virtuel est sauvé par l’oeil de Tsui Hark qui remet beaucoup de dynamisme et d’idées à des scènes trop digitales pour toucher le coeur. Le travail pictural est superbe : merci Tsui de ne pas être tombé dans le syndrôme « synthétique à tout prix » et d’avoir en partie retranscrit la magie surréaliste de Zu au moins graphiquement. Et heureusement, cette sensation de débridage total est encore bien là tant la débauche d’attaques furieuses et de contrées imaginaires ne s’arrête pas du début à la fin.

Legend of Zu reste un film à part et assez unique en son genre, un pur concentré de concepts visuels et sonores presque souvent superbe et d’autres fois très à la bourre, autant technologiquement qu’au niveau sensoriel. En tout cas un spectacle visuel qui ne s’arrête pas une seconde et une bien belle immersion dans un monde unique tout de même. Presque le rêve pour un amateur de fantaisie.
Mais de l’autre côté, nous avons pas mal d’effets vraiment hideux, un récit fantastique désespérément froid, des personnages rigides et vaguement sculptés, un déferlement virtuel qui engloutit souvent tout le reste.

Au final, voici donc un film aussi incontournable que décevant, très concluant et novateur sur de nombreux aspects, qui parvient à nous bercer dans une ambiance tout à fait unique, incomparablement meilleur que « Stormriders » mais tout aussi incomparable à « Zu, Warriors of the magic mountain », unique dans sa frénésie totale et inimitable, duquel Legend of Zu délaisse la chaleur et le charme des personnages.

Tsui Hark sauve seul et de belle manière son bébé de la catastrophe ce qui démontre sa grandeur et son talent.

10/01/2003
http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/legendofzu/critiques.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s