Story of Ricky (力王) 1992


Ken le survivant + Ricky + prison = boucherie d’un homme à fleur de peau.

C’est profondément nul mais il faut absolument le voir.
4-00
Une seule question se pose ici : comment le prochain va-t-il se faire éclater ? Et il faut bien dire que c’est un véritable challenge de deviner ce qui va se passer tant Ricky est un authentique artiste de l’éclatage de membres.

Tiré d’un manga obscur et adapté par le maître du nanar Hongkongais en personne, le puissant Nam Lai Choi, mettant en vedette l’indicible Fan Siu-Wong mais aussi l’excellente Yukari Oshima tout droit revenue de San Ku Kai, c’est très, très mal réalisé, comme si on avait tourné le tout dans les chiottes d’un collège, avec des acteurs qui n’en sont pas l’ombre au cœur d’une ambiance dramatique à mourir de rire, et c’est sans aucun intérêt, mais vraiment aucun et c’est supra cheap… mais que c’est bon !

Plus c’est con, plus c’est bon. Peu de films démontrent aussi bien cet adage à part un autre film de Nam Lai-Choi, mais celui-ci est mon chouchou car c’est kung-fu…. et c’est gore…. le rêve.


13/03/2003
http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/storyofricky/critiques.html

03/03/2011
http://www.senscritique.com/film/riki-oh—the-story-of-ricky/3431230425440059/critique/drelium/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s