Le sabre infernal (天涯明月刀) 1976

themagicblade

Sommet du wu xia Shaw stylé Chu Yuan
4-25

Rencontres, révélations, provocations délectables, trahisons, combats purs et rapidement expédiés, et ça enchaîne de la même manière jusqu’à la fin avec une pointe d’humour et même d’érotisme léger. Une perle magnifiquement rythmée aux décors somptueux et fabuleusement foisonnants, tout en studio, la plupart du temps nocturnes.

Ti Lung et sa lame sont à mourir et dignes de l’âme d’un The Blade.

The magic blade se détache par une approche très poussée dans sa cascade d' »inattendu sans suspens » (dixit Jérôme), sa mise en scène surprenante et ludique, débordante d’idées et son ambiance unique plus que par sa tension finalement succincte et ses chorégraphies énergiques mais assez rapides. Plus que d’autres Chu Yuan adaptés du romancier Gu Long, Magic Blade peut décevoir un chouillas par sa profusion d’action et de révélations en cascade certes très originale mais pas toujours parfaitement implicante (cf Ordell pour le détail). Il demeure pourtant un incontournable du maître du wu xia à tiroirs. Ses chorégraphies ludiques et sa touche fantastique sont définitivement craquants et uniques. Il ne faut surtout pas manquer la scène où un marché tranquille se tansforme en échiquier mortel en un claquement de doigt, …….. jouissif.

A noter, telle une tradition HK, de superbes inserts de la musique originale de « La planète des singes » de Schafftner.

16/03/2003
http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/magicblade/critiques.html

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s