Electric Dragon 80.000V (2001)


Vraiment électrique mais aussi vraiment inutile.
3-50
Tout a été dit, Electric dragon est dans la droite lignée de Tetsuo, un moyen métrage noir et blanc cyber punk, plus regardable peut-être, moins de grain, moins de pustules et de gros plans de vermines trash, un poil moins hystérique et c’est pas plus mal. Le réalisateur Sogo Ishii, ex punk à l’esprit rêveur assagi, renoue avec ses origines tout en nous gratifiant de moments de quiétude particulièrement appréciables dans les rues de Tokyo quasi désertées. Comme Tetsuo, c’est un clip vidéo hyper travaillé qui met en scène deux combattants, des super anti héros qui souffrent et ont un destin directement tracé, se confronter, se déchirer la face à coups de charges électriques. Seules la puissance, la folie, la souffrance et l’énergie des deux combattants sont importantes. Le reste n’existe pas. Le travail plastique est remarquable, en particulier, le rendu de l’énergie électrique et des secousses diverses, une grande puissance se dégage. Une décharge qui vaut le coup mais assez inutile quand même.

PS tardif : Et oui, rendons à César ce qui est à César, Sogo Ishii est le seul vrai parrain du cyber punk nippon.


24/03/2003
http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/electricdragon80000v/critiques.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s