Tokyo eyes (1998)

Original mais trop superficiellement mode
2-75
Une histoire simple mais…. pas intéressante (une histoire de teenager killer inbuvable). Tout cela ne vaut que pour le couple de jeunes, charismatique hype voir touchant, l’ambiance tokyoïte très bien dépeinte par le réalisateur et une impression constante de coller à la ville, à ses petites ruelles et à ses nombreuses particularités. Ajoutons la BO techno frenchy de Xavier Jamaux et une brève apparition de l’electechman jap Fumiya Tanaka qui enchaîne 1 ou 2 vinyls et puis s’en va en piquant des gateaux secs. La collection de vinyls derrière lui est d’ailleurs la sienne (pas mal !) et c’est tout simplement son appart utilisé pour le film (c’est donc en fait ses gateaux secs !). Plaisant pour ceux qui veulent découvrir l’ambiance « djeuns » fin des 90’s à Tokyo.

25/04/2003
http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/tokyoeyes/critiques.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s