La Légende du Grand Judo (姿三四郎) 1943


4-00
Et plus si affinités !

C’est beau, c’est grand, tout ce qui fait Kurosawa est déjà là :
– Le bien et le mal ne sont pas clairement définis par un personnage en particulier, chacun a son mot à dire et son opinion à défendre.
– La nature et l’harmonie avec elle est le fil conducteur de la philosophie de Kurosawa (le vent, la pluie, le feu, les arbres, les fleurs… (les chevaux pas ici, je crois)).
– Le héros est en formation, observateur au départ puis impulsif, il devient petit à petit sage et grand.
– Les épreuves qui mènent à la plénitude sont des épreuves de vie avant tout.
– Les dialogues sont minimaux et généreux en pensées philosophiques.
– Lorsqu’un grand combattant officie, le peuple est subjugué, le moindre mouvement fait reculer de frayeur tout paysan spectateur.
– De manière générale, tout personnage sage est hautement respecté, voir observé tel un dieu.
– La photographie est déjà impressionante tout comme la mise en scène.
Un joyau qui prend toute sa valeur et plus encore si l’on apprécie pleinement Kurosawa.

La démonstration de Kano sur le dvd Arte est un joyau à elle toute seule, absolument scotchant.

05/05/2003
http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/sugatasanshiro/critiques.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s