Matrix reloaded (2003)

MAIS POURQUOI FAIRE UNE SUITE ?????!!! $$$$
2-50

Après la bonne surprise du premier Matrix, voici sa suite qui démarre sous les pires augures avec 50 premières minutes de vide sidéral et une scène de danse dans les cavernes de Syon (là, tout de suite ?), je suis pas contre l’esprit humain qui veut montrer sa vivacité mais, est-ce bien nécessaire ?! superflu plutôt.

c’est décousu, mais alors décousu…, 5 combats de kung-fu virtuel ralentis à outrance et manquant cruellement d’intensité, arrivent comme ça, tel un menu du jour dans un mauvais resto ou même un cheveu sur la soupe (ici on peut y aller avec les formules toutes faites !). Ils s’enchaînent sans probation, sans une once de cohérence, connexion avec l’histoire, suspense ou sensibilité, sous le seul prétexte d’un maître des clefs, allibi dérisoire au développement microscopique de l’histoire qui s’en prend du coup plein les dents.

Le parfait exemple est l’opérateur de service : autant Tank, dans le premier, avait une véritable identité, une personnalité même et on pouvait s’attacher à l’angoisse que procure sa tâche, autant cette fois-ci, le black de service fait peine à voir et son célèbre « we did it ! » démontre sans peine la nièvrerie de ses apparitions et la pauvreté des dialogues.

La fin sort un peu du lot et daigne à peine nous offrir une conclusion scénarisée avant de nous laisser sur un « à suivre » des plus glauque. J’ai apprécié le premier matrix qui a su imposer un rythme, un esprit et une dynamique exceptionnelle outre son côté virtuellement bourrin et je ne pensais vraiment pas m’ennuyer autant pour le second et pourtant… Alors que les SFX en rajoutent tout en tournant à vide, l’histoire se perd dans le néant binaire à vitesse grand V.

Mention pour le combat contre les Smith (évidemment) qui est tout de même hallucinant de maîtrise infographique. Keanu a fait des progrès, c’est indéniable, toutefois, il frappe toujours comme une chochotte et paralyse l’impact direct de ses mouvements trop déliés ou synthétisés.

Au final, ça se regarde mieux la seconde fois, faisant fi de la débacle scénaristique. Matrix reloaded reste naturellement très maîtrisé virtuellement parlant, mais la cohérence et surtout l’énergie du premier opus sont absentes, anihilés par une histoire techno SF qui s’écroule sur son ambition de départ. Une petite relance fourre-tout chez l’architecte quand même mais si peu.

Le problème est simplement qu’il n’y a que quelques scènes bien précises qui valent le coup et tout le reste ne tient pas la route, c’est froid, c’est faux, c’est lourd ! Et en plus, c’est emballé avec une BO repoussante.

28/05/2003
http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/matrixreloaded/critiques.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s