Chevauchée avec le diable (1999)

Vive Jeffrey Wright !
2-75
La guerre de sécession du côté sudiste vu par Ang Lee, ça aurait pu donné quelque chose, peut-être… Finalement, tout cela est très calme et sans grande surprise. De belles scènes avec beaucoup de chevaux (150 minimum), beaucoup de moments bateaux d’où ressort un homme, Jeffrey Wright, une vraie présence, un rôle de nègre sudiste intéressant, vécu dans le calme et un stoïcisme apparent qui force le respect. Déjà charismatique dans Shaft et Basquiat, il apporte beaucoup (tout ?) du relief qui manque à l’ensemble. C’est longué quand même. De beaux cadres naturels.

27/06/2003
http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/ridewiththedevil/critiques.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s