Invincible Shaolin (南少林與北少林) 1978


Shaolin du Sud VS shaolin du Nord, une autre réussite made in Venoms.
3-75

Encore une fois, un Chang Cheh typique de la période shaolin qui se place au dessus du lot, il faut donc en parler !

Le scénario n’a rien de très original mais on retrouve avec délectation les Venoms au complet, de bons combats old school très techniques comme toujours, bien tendus et sanglants. Très kitchs aussi, ne l’oublions pas, Lu Feng pose ses deux mains rapidement sur un mannequin de bois et y laisse ses empruntes profondément incrustées. Un kick bien placé au milieu du front fend naturellement le crâne en deux et est immédiatement mortel. C’est tout à fait normal, la définition même de la violence kitch dont Chang Cheh est presque l’inventeur.

Les shaolin du Nord sont déjà des bêtes de combat dès le début, l’un possède le « killing kick » (Sun Chien), l’autre les « killing palms » (Lu Feng) et le dernier (comme à son habitude d’ailleurs), le « killing jump everywhere » et le « killing double-staff » (Chiang Sheng dit « cutie pie », le feu follet des Venoms).

Il faudra toute la sagesse des grands maîtres du Sud pour préparer les 3 opposants aux shaolin du Nord ce qui nous vaut un entraînement intensif qui prend tout le coeur du film, soit une bonne moitié quand même ce qui n’est pas forcément sans reproche, voire envahissant. Mais un entraînement qui tient presque la comparaison avec celui de Master killer sans égaler l’ambiance mythique du temple shaolin et surtout le réalisme qu’il tentait à montrer. Les trois maîtres qui forment les 3 élus du sud rappellent d’ailleurs fortement la sagesse et la force tranquille dégagées par les maitres shaolin de la 36ème Chambre. En tout cas, la dureté des épreuves est ici bien palpable et joyeusement exagérée. Premier exemple classique, le coup du gars qui tire de gros élastiques attachés à des poteaux et reliés à ses membres dans un effort surhumain des plus risibles (hey gars, tes élastiques, ils pendouillent ! ;). Autres friandises, les pompes au dessus d’un puits avec un seul doigt et cerise, le gars Wei Pai qui s’entraîne à défoncer des parois en bois dans un espace qui se réduit bientôt à moins que des wc de campagne.

Les Shaolin du sud élus pour le combat final sont quant à eux Lo Meng, mon préféré des Venoms, corps d’acier et gueule carré qui s’entrainera au « Mantis style » pour affronter les « killing palms » de Lu Feng, Kuo Chui éprouvera sa technique du bâton ainsi que son adresse à esquiver pour rivaliser avec le double-bâton et les sauts imprévisibles de Chiang Sheng. Enfin Wei Pai travaillera son équilibre et la puissance de frappe de ses mains à courte distance pour contrer le « killing kick » de Sun Chien. Et oui, Ils sont tous là et laisseront naturellement leur différent infondé de côté quand au final le véritable ennemi se montrera sous son vrai jour, l’empereur Ching (le terrible Wang Lung Wei) qui les attend de pied ferme, tous bardés d’honneur qu’ils sont.

Ce combat final est de bonne qualité avec techniques spéciales, flashbacks sur les points forts de l’entraînement et triple duel à profusion où l’on regrette juste le côté minutieusement préparé qui nuit à la spontanéité. Le tout est en tout cas à peu près rythmé pour ne pas s’endormir comme dans d’autres Chang Cheh Shaolin et il est vraiment appréciable de retrouver de véritables artistes martiaux tels que les Venoms ainsi qu’un final en guise d’hécatombe, toujours aussi excessif.

dvd Celestial :

Redécouvrir aujourd’hui « invincible shaolin » en dvd célestial est un vrai bonheur qui ajoute encore au charme des Venoms et à leurs exploits. Il devient du coup incontournable dans la sélection des meilleurs kung fu shaolin de Chang Cheh.

19/08/2003
http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/invincibleshaolin/critiques.html

invincibleshaolincast

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s