Giant Robo : The Day the Earth Stood Still (ジャイアントロボ – 地球が静止する日) 1992

du Lupin III sous acide !

3-75
Dans un futur alternatif, 5 brillants chercheurs découvrent l’énergie parfaite, le Shizuma drive, recyclable, non polluante, capable de fournir de l’énergie pour tout et jetant aux oubliettes toutes les autres sources d’énergie y compris le nucléaire. La paix, la joie et le respect de la nature recouvrent la planète : c’est le bonheur quoi !Malheureusement, on apprend par la suite qu’en contre coup de cette énergie, il a fallu créer l’anti-Shizuma mis au point par le professeur Von Franken Volger (ou un truc comme ça), une énergie dévastatrice qui menace de plonger la planète dans les ténèbres si elle est utilisée avec malveillance. Voyant là un moyen ultime de dominer le monde, l’ultra puissante et maléfique organisation « Big Fire » cherche à mettre la main sur 3 mallettes qui renferment l’anti Shizuma. Heureusement, tout espoir n’est pas perdu, puisque une organisation internationale de sécurité veille au grain avec pour principal atout, un robot géant commandé vocalement par un petit garçon de 12 ans.

Tiré d’une série télé ultra Z japonaise des années 80 mettant en scène un énorme robot avec une tête proche d’un sphinx, et d’un manga ultra populaire. Giant Robo fut à l’époque un détournement populaire de Godzilla version robot gentil. Cet animé extirpe de l’oubli ce héros robotique et frappe un grand coup dans le genre animé dynamité. Avec des mégabots transformables, une animation très fluide, un foisonnement non stop de caméras dynamiques, d’humour, de personnages fous fous fous, un chara-design 80’s totalement fidèle et une intrigue manichéenne mais alambiquée, des retournements de situations, des gadgets hi-tech à la pelle, une ambiance absolument incontournable, Giant Robo est un vrai plaisir et mélange allègrement super guerriers aux pouvoirs allêchants, combats de robots géants, humour potache… UN MUST ABSOLU !

Ce premier volume nous offre un bon résumé largement raccourci mais efficace de la série originale et il serait dommage de passer à côté de ce petit bijou d’énergie concentrée.

A noter, grosse arnaque au niveau des bonus du dvd manga (visuel ci-dessus) qui sont tout simplement absents alors qu’un making of et tout un tas de bonus était indiqués sur la couv, grrrr !

03/11/2003
http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/giantrobooav/critiques.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s