Baby Cart I: Le Sabre de la Vengeance (子連れ狼 子を貸し腕貸しつかまつる) 1972

L’art de trancher sec
4-25

L’annonciateur des néo chambaras nihilistes à venir par excellence, à la fois classique et spectaculaire, avec une histoire simple mais très bien déroulée ce qui ne sera pas toujours le cas pour ses suites. En plus des giclées de sang par hectolitres et des têtes qui tombent à un rythme régulier, les origines du loup solitaire à l’enfant sont un vrai plaisir à suivre. Je ne peux m’empêcher de faire certains rapprochement avec Ken le survivant (désolé pour les puristes) : le même flegme, le même mutisme, le même humanisme malgré tout et la même invincibilité du héros, les mêmes méchants aux sales tronches qui ne sont pas là pour réfléchir mais pour exécuter les ordres du Shogun, les mêmes combats à l’issue certaine où les cadavres pleuvent par dizaine, victimes d’un coup mortel ultra rapide. C’est du jouissif à l’état pur emballé avec un esthétisme remarquable et une ambiance directement tiré du manga. Les combats sont évidemment très samouraïs, très rapides, trop rapides peut-être. Mais c’est fichtrement bon !

05/01/2004
http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/babycart/critiques.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s