Baby Cart IV: L’âme d’un Père, le Coeur d’un Fils (子連れ狼 親の心子の心) 1972

Très bonne ambiance mais pas pour autant passionnant
3-50
Buichi Sato s’en sort très bien à la réalisation, certes. L’ambiance est toute aussi bonne qu’avec Kenji Misumi, les morts tout aussi nombreux, mais le fluide se tarie doucement mais sûrement. Le principe est tout de même très répétitif même si cette épisode apporte de nouveaux éléments scénaristiques bien amenés dont l’indépendance de l’enfant, l’alter ego féminin d’Ogami et un Yagyu de plus au compteur. C’est loin d’être mauvais et ça mériterait peut-être une note plus élevée mais ça reste moins comestible que le premier épisode et on ne peut pas faire plus « massacre psyché » que le deuxième, donc… Une bonne relance de la série thématiquement, 2 ou 3 beaux défis et un gros massacre mais on commence vraiment à tourner en rond. Les combats sont saignants mais de plus en plus rapides. Le loup solitaire est décidément invincible, même avec des coups reçus en plein poitraille. C’est la surprise qui fait défaut. Une galerie de méchants, ça ne fait pas tout.

22/01/2004
http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/babycart4/critiques.html

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s