Les Guerriers du temps (急凍奇俠) 1989

Final de folie…. c’est un peu tout malheureusement.
2-75
Un film qui vaut le détour pour les amoureux de Yuen Biao, quel dommage qu’il n’ait pas pu jouer d’avantage dans des productions aussi grandes que ses dons d’acteur et de fighter. Maggie Cheung s’extirpe de ses précédents rôles de potiche et c’est un début de plaisir de la voir se lâcher dans ce rôle de prostituée qui profite de l’ignorance de Yuen. Par contre, elle ne profite pas du tout du look « pimbêche 80’s » qui lui enlève beaucoup de sa beauté. Yuen Wah est un bon gros méchant bien vicelard. Bref, côté acteurs, pas de déception par contre côté film….. peu d’action, trop peu, et les idées originales sur le moment ont pris un sacré coup de vieux.

Petit résumé : Sous la dynastie Ming, Yuen Biao, garde royal et Yuen Wah méchant avide de pouvoir s’affrontent au sabre en haut d’une montagne, plongent d’au moins 500 m de haut, sont congelés, retrouvés dans les années 80, récupérés par des savants (Elvis Tsui !), et malencontreusement décongelés par une bande de fouineurs. Ils partent chacun de leur côté. Yuen Biao rencontre une prostituée (Maggie Cheung) qu’il sauve d’une aggression d’un caïd et son bras droit (Tai Bo !). Bien trop naïf pour l’époque, il se retrouve au service de la belle qui profite de ses dons ménagers pour le plier à ses 4 volontés. Leur relation se transforme évidemment en amour platonique. De son côté, Yuen Wah est devenu un gros loulou qui écoute du rock, vole, pille, tue son boss, viole sa femme puis la tue, achète des armes et projette de revenir dans le passé pour prendre la tête de la dynastie Ming grâce à sa nouvelle panoplie de GI Joe et une imposante machine à voyager dans le temps ancestrale et sacrée en forme de fleur de lotus métallique, exposée dans un musée.

Sur le papier, c’est bien joli ce croisement entre Hybernatus, Highlander et les Visiteurs, mais Iceman Cometh reste un film sans grande prétention qui se laisse voir mais qui aura du mal à rester dans les mémoires tout comme son réalisateur Clarence Fok, juste honnête mais sans génie. Malgré de bons acteurs, peu de comédie vraiment poilante, pas d’action significative à part le combat final et un saut d’une grue, plutôt une suite de petites scènes pas motivantes teintées de gentillesse romantique et de trop courtes apparitions des méfaits de Yuen Wah. Dans le même genre, Tiger cage 2 est bien plus jouissif. Après les petites scènes sympathiques sur l’anachronisme que constitue Yuen Biao et son ardeur à défendre la belle (il tente d’arrêter une balle avec la main !), la suite de l’histoire s’essouffle largement.

Heureusement, le final Yuen Biao Vs Yuen Wah est bien speed, violent et destructeur. Les deux fighters montrent leurs talents à se kicker la face puis à s’écraser avec brio sur les présentoirs de verre du musée. Un très bon combat du niveau de Tiger cage 2.


http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/icemancometh/critiques.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s