Return of the Demon (魔高一丈) 1987


Sorcellerie méta bis typique du style : allez on s’en fout, on fait n’importe quoi.
1-75
Une troupe de pilleurs de tombes réveille par inadvertance un démon (Dick Wei) qui a besoin de sang de vierges pour se réincarner (un peu comme « Urotsukidoji 2″… version débile). Un moine taoïste fanfaron et maladroit (Charlie Cho) et son élève viennent à la rescousse pour les aider à le combattre. Pour se faire, le moine échange son esprit avec celui d’un chien pour obtenir son flair et sentir le démon (!). Là dessus, un Wong Fei Hong local (Nat Chan le terrible) capture la troupe pour se livrer à quelques supplices sadiques dont il raffole (!!). Puis, une puissante fantôme qui cherche elle aussi un homme vierge pour la réincarner accueille les joyeux lurons dans son chateau et fait subir au moine, qu’elle a choisi pour sa vertue, une épreuve qui lui permettra d’absorber son énergie vitale. Alors qu’elle se délecte à faire souffrir le pauvre qui gagne en cheveux blancs à chaque seconde, le démon revient à la charge. Le fantôme va devoir aider la troupe à exterminer définitivement la menace.

Voilà un résumé assez sérieux de ce joyeux fourre-tout de comédie / magie noire nonsensique. Return of the demon est un petit film très bis qui marche sur les traces de l’exorciste chinois sans vouloir se prendre au sérieux une seule seconde, et ce dans tous les domaines, de la réalisation au scénario en passant par les acteurs, de grands habitués aux rôles de crétins, à part Dick Wei qui reste l’imperturbable méchant. Un enchaînement de scènes débiles, voilà ce qui ressort avant tout. Wong Fei Hong est montré comme un sadique qui n’aime qu’une chose, torturer. Deux des pilleurs capturés sont pendus à la sauce « Wong Fei Hong ». Chacun est au bout d’une corde tendue par deux poulies et ont des paniers remplis de pierres accrochés aux cous. Du coup, quand l’un jette ses pierres, l’autre remonte. Là dessus et dans la même pièce, le moine qui a échangé son esprit avec un chien pète un câble et se transforme en loup-garou hystérique. Imaginez la suite… Autre exemple, le moine pratique la technique de la longévité en gobant un oeuf frais par jour. Après un test de virginité positif, la séduisante fantôme séquestre le moine et lui ôte son énergie vitale en le balançant aux quatre coins d’une pièce tapissée de centaines d’oeufs frais. Elle tente de finir le travail en le « scrashant » sur un oeuf géant.

Amateurs de bis bien gras, de blagues foireuses, de scènes crétines et débiles saupoudrées de démons ou de loup-garou énervés. Return of the demon est un Wong Jing qui pousse loin dans son style sans être motivant pour un sou. La meilleure image pour résumer est la scène de Mr Vampire 3 où Richard Ng transformé en poulet est pourchassé par un vampire. C’est à peu près de ce niveau là tout le long.

http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/returnofthedemon/critiques.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s