Shaolin contre Wu-Tang (少林與武當) 1983


Pas original pour un sou ni vraiment mémorable mais une bonne démonstration martiale de la Liu family.

3-50
Gordon Liu se sent d’attaque pour réaliser sa propre séquelle cheap de 36th chamber avec l’aide de son demi frère Liu Chia Liang, impossible de nier sa présence, et même difficile de croire que Gordon a réalisé et non son demi frère… Après confirmation le film aurait même été réalisé à 100% par Liu Chia Liang.
Prenez les épreuves de 36th chamber, quelques accessoires repris de Executioners (le mannequin de fer sans les petites billes et un plan avec le temple de Pai Mei avec ses marches gigantesques). Ajoutez une dose de clan wu tang avec Adam Cheng en élu assez remarquable pour sa technique à l’épée. Mixez rapidement avec un méchant empereur incarné par le mémorable Johnny Wang Lung wei et le tour est joué. L’empereur veut s’approprier les techniques shaolin et wu tang. Pour se faire, il compte semer la zizanie en organisant l’assassinat du chef wu tang (une scène de Mah Jong où l’empereur utilise une technique bien connue des fieffés vils : l’empoisonnement) puis en accusant les shaolins. Manque de bol, Gordon Liu et Adam Cheng sont amis depuis l’enfance et comptent bien le rester au grand dam de Wang Lung Wei et comme le veut l’esprit des films Liu. Le malin parvient pourtant à apprendre les deux techniques d’où combat final au petits oignons.

Gordon, élève dans une école de shaolin fist, va peaufiner son art et devenir un redoutable expert lors d’un passage éclair au temple shaolin qui reprend très largement le parcours de 36th chamber. On y retrouve beaucoup des épreuves originales : frappez la cloche avec une longue tige maintenue à un bras, pratiquez les coups de boule sur sacs de frappe suspendus (sur sol glissant pour corser la chose), combattre les mannequins de bois. Jusqu’au combat final d’admission où Gordon affronte le même adversaire, Lee Hoi San, qui utilise de surcroît la même arme, les doubles épées courtes shaolin. Tout cela est bien joli mais cet entraînement (qui me paraissait) déjà facile pour Gordon dans l’original se déroule encore plus vite ici en à peine 10 minutes. Il faut faire vite, pas le temps de s’attarder sur un clin d’oeil / pompage qui n’est pas le principal. Dans l’ensemble, il surjoue encore largement, notamment lorsqu’il enseigne à une prisonnière (Ching Li !) la technique du shaolin fist pour lui permettre de guérir son ami du Wu Tang lui aussi emprisonné. Ce dernier, Adam Cheng s’entraînera en parallèle de Gordon dans l’école du mont wu tang pour peaufiner son art de l’épée.

Rien de bien palpitant au final mais une ambiance à la Liu Chia Liang, pédagogique et mieux encore ici sérieuse de bout en bout, est véhiculée notamment par le passage au temple shaolin, la bonne brochette d’acteurs indéfectible des frères Liu (Wang Lung Wei 4 ever !), et le légendaire clan Wu Tang, fameuse branche indépendante et spécialisée dans l’art de l’épée et des techniques internes de Tai Chi Chien : un clan charismatique aussi prestigieux historiquement que le temple shaolin et trop rarement mis en avant. Comme résultat, on obtient une bonne poignée de combats de très bonne facture, plus maîtrisés que ceux de 36th chamber à mon humble avis, suffisamment rapides et techniques pour permettre d’offrir une bonne dose de plaisir au fan en manque. Liu Chia Liang et Gordon Liu sont reconnus pour leur savoir faire dans la mise en place des combats et ils le prouvent encore une fois ici. De la même manière, ils prouvent qu’ils n’aiment pas les morts inutiles puisqu’il n’y en a aucun, et il est inutile aussi de vouloir corrompre les deux amis d’enfance, leur amitié est indéfectible.

Shaolin contre Wu tong est un kung-fu de seconde zone surtout pas original qui propose de très bons techniciens et des chorés rapides et techniques, un semblant d’ambiance (bonne BO dans le ton d’ailleurs), et surtout l’esprit des frères Liu largement repris de leurs autres succès, mais ça ne va pas plus loin. Enfin, c’est déjà pas mal. Et il bénéficie d’une certaine aura qui donne envie de le mettre dans les classiques malgré tout.

cinemasie

shaolinandwutang2
shaolinandwutang

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s