Dirty tiger, Crazy frog (老虎田雞) 1978


Bien rythmé mais trop de gras au dépend des combats.

2-50
Dans la série kung fu comédie bien grasse, je demande Karl Maka. Les combats sont larrgement en dessous des espérances à la vue du cast qui réunit une crême pas possible. Déjà Sammo et Lau Kar Wing en vedettes, ça promettait du très bon, le duo fonctionne d’ailleurs vu qu’ils sont copains comme cochons dans la vraie vie, l’un joue le candide et l’autre le malin, Karl maka est là et ça se sent. La comédie type « qui sera le plus bête ? » est largement dans la place, propose de grosses tartines très envahissantes ce qui fait qu’il ne reste bientôt plus que le combat final entre Sammo et Lau Kar pour vraiment passer la vitesse technique supérieure et être sérieux. Un combat au bâton puis au santsetsukon (ou nunchaku à rallonge ;)) qui rappelle les meilleurs combats old school de Liu Chia Liang et en particulier le final de Legendary weapons of china, en beaucoup moins copieux tout de même. Il y a aussi un bien trop court combat d’entrée avec Chin Yuet Sang et une belle petite panoplie d’armes shaolin, et puis la fameuse « technique du crabe » du very bad guy Lee Hoi San (déjà utilisé dans le final de Challenge of the ninja par Yasuaki Kurata là aussi beaucoup plus copieusement).
Pour le reste, ça cabotine dur avec des passages comiques plus délirants que la moyenne, Karl Maka oblige. La bande sonore est d’ailleurs bien psyché avec des sons « cosmic moog » typiques, bruyants, et nonsensiques (encore une fois à l’image de Legendary weapons…). Exemple représentatif de cette adéquation très spéciale entre l’ambiance et le son, le passage où Sammo assomme les sbires du trio de méchants avec un gros marteau, chaque impact représenté par une note de piano, d’où petit trip de 30 secondes avec cette idée. Notons aussi la « poulette au bras multiples », une voleuse qui se séparent de ses faux bras à chaque fois qu’elle est prise au piège. Assez dingue comme idée puisqu’elle utilise tout naturellement ses bras soit disant faux quelques secondes avant d’être piégée.

Sympathique, bien rythmé et donc au dessus de la masse kung fu « très » comédie notamment grâce à ses délires originaux et son duo principal très à l’aise. Mais déception niveau combats, techniques, oldschool, mais trop plombés d’humour, surtout avec une brochette pareille.

http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/dirtytiger/critiques.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s