Duel à mort du sorcier chinois (乞食通師) 1982

invincibleobsessedfighter0
kung fu comédie tendance trouble.

1-75
Comédie Kung fu coréenne de seconde zone bien cadencée et assez nerveuse du tacheron de service Godfrey Ho, Duel à mort tape dans le mélange exploitation, mais retombe finalement assez vite dans la comédie old school classique. Il propose quelques bons combats techniques et nerveux mais affiche aussi des faiblesses qui le déservent pour qui n’aime pas trop la comédie bien grasse.
Premier point, après les 10 premières minutes prometteuses où le mercenaire engagé par le big méchant aigle boiteux nous pond une très bonne démo, débarque le héros Elton Chong, acteur de kung fus comédies des profondeurs (le nullissime Magnificent natural fist par exemple) vraiment très mauvais qui ne sait que cabotiner, fait bien pitié lorsqu’il se veut dramatique et reste la plupart du temps très énervant avec sa sale g… manie de copier les grands comme Jackie Chan sans aucune personnalité ni charisme (mmh… c’est personnel mais voilà c’est dit). Bon, sinon, il assure pas mal en kung fu quand il daigne se battre vraiment.

Deuxième point, le combat final et ses quelques mannequins en mousse malmenés fait regretter le manque de débilités d’action de cet acabit pendant le reste du film.

Troisième point, duel à mort aurait été tellement plus sympa si il n’y avait pas autant de scènes comiques bien bouffonnes (le vol de poulet, le jeu de hasard, …). Elton Chong en jeunot, en vagabond avec perruque et belle moustache ou en jeune fille effarouchée nous en fait des tartines dans le genre bien lourd et prend simplement trop de place. Toute la partie comique de Duel à mort rappelle d’ailleurs beaucoup Magnificent Natural Fist plutôt qu’une bonne référence comme Fearless Hyena. Néammoins, le mercenaire, le big méchant boiteux et le fameux sorcier qui craint les éclairs (trop peu présent avec sa technique dit du « playmobil »… sympa), rattrapent le tout et redirigent les combats vers une belle férocité.

Sorcier qui nous mène au quatrième point, la sorcellerie qui n’est vraiment pas assez présente pour justifier le titre français pondu à la va vite. Le sorcier n’est en fait qu’un mercenaire secondaire pas vraiment exploité comme on pouvait l’attendre. A part deux petites incantations rapides avec éclairages rougeâtres qui ne mènent pas à grand chose, sa présence est survolée comme pour répondre succinctement à Sammo Hung.

Au final, Duel à mort retombe vers le kung fu old school de facture correcte mais ses promesses de sorcellerie et de trip bien barrés ne sont pas à la hauteur. La comédie à la Elton Chong (Une sorte de sous Jackie Chan et un gars qui aime grimacer et se travestir) écrase tout ce qui aurait pu en faire un sacré bon bis. Duel à mort est donc une kung fu comédie qui pourra plaire aux amateurs mais qui passe quand même plus pour une immitation de Jackie Chan et une repompe de Sammo Hung que pour quelque chose de vraiment suprenant et original. Bref, c’est du Godfrey Ho, et encore du bon.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/invincibleobsessedfighter/critiques.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s