Wold Devil Woman (狼女白魔) 1981


Du sous, sous… sous Zu…
2-75
… Avec une pointe de Bride with white hair. Très, très bis mais plutôt fun et énergique…. Bon allez, topo rapide : une jeune sauvageonne élevée dans la montagne par des loups chasse et bouffe du lapin cru à pleines dents avec une peluche en tête de chien en guise de bonnet, puis rencontre deux explorateurs qui vont avoir fort à faire avec une démone démoniaque (et oui). Pas une thune au budget mais pas grave, un coup de carton, de la colle, du fil de cuisine et c’est parti, t’as ton combat câblé avec touche fantastique ou une grotte glacée vite emballée. Rajoute 5 ou 6 bergers allemands et t’as ta meute de loups… Bon c’est tout, j’ai pas la force d’en dire plus.
Ah si, la réalisatrice n’est autre que l’actrice principale, la mignonne et sympa Pearl Chang, son père doit être un caïd qui lui a alloué le budget avec carte blanche, je ne vois que ça.

… Arf, je pourrais en ajouter des tartines en décrivant l’action jusqu’à plus soif mais :

Est-il nécessaire d’en dire plus ?…

… Bon alors pourquoi j’aime quand même, et tiens prends ton coeur en prime… L’ambiance évidemment ! Le problème qui m’a un peu fait mal comparé à un bis HK délicieux comme il en existe tant, c’est que c’est très, très, très cheap, montage inclus, mais il reste une ambiance tout à fait singulière malgré tout. Déjà, le sujet de l’enfant sauvage et chasseur n’est que très rarement traité dans un autre bis HK, encore moins dans le grand froid et avec la brutalité bis ici présente. Ensuite, le fantastique et la sorcellerie prennent une bonne place sans honte des moyens dérisoires. Même sans le moindre sou, on a droit à des idées cinglées par paquet de ninjas enveloppées dans une imagerie assez jusqu’auboutiste dans la magie sous toutes ces formes. Ainsi, la bande son psychédélique, les cut brutaux en rafales, les décors rayonnants et impossibles malgré le tout-en-carton, les acteurs sans trop de rigolards cabotins aux avant postes, et pour finir le rythme correct ont tout de même leur mot à dire. Mais y a des creux quand même, et c’est vraiment uber cheap, pire qu’un Super Ninja.


http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/wolfdevilwoman/critiques.html

20/09/2011
http://www.senscritique.com/film/wolf-devil-woman/5031300120867031/critique/drelium/

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s