Top Fighter (1995)


Les grands combattants du kung fu

3-50
Le britannique Toby Russell, bien connu du milieu du kung fu qu’ils soient pratiquants, acteurs ou chorégraphes, est le cofondateur de l’excellent label « Vengeance video ». Il fait figure d’autorité officieuse puisqu’il baigne dedans depuis ses 10 ans, est dénicheur de perles depuis ses 15 ans et possède un carnet d’adresses tout simplement énorme qui couvre quasiment toutes les personnes ayant eu attrait de prêt ou de loin au genre. Il a notamment écrit pour le célèbre magazine Eastern Heroes et réalise ici son premier documentaire.
Réalisé en 1993, Top Fighter est le premier d’une série de deux documentaires sur les plus grands combattants du cinéma HK mais aussi sur quelques occidentaux qui ont su sortir du lot suite à la grande vague du kung fu Hong Kongais. c’est une suite de portraits qui fait la part belle aux grands fighters que nous connaissons tous mais n’oublie pas pour autant les moins connus. Il présente à chaque fois leurs meilleurs combats ou leurs moins connus, plus nombreux pour les stars et un ou deux pour chacun des autres, mais toujours avec des extraits assez longs (combats presque en entier en général) et dans tous les cas savoureux, avec quelques perles rares pour chacun qui valent à elles seules la vision de la chose. Il se compose d’une narration assez généraliste et pas vraiment pointue pour le connaisseur. Toby agrémente ses interviews rapides (mais tout de même très sympathiques parce que Leung Kar Yan, Bruce Li ou Tan Tao Liang entre autres, on ne les voit pas souvent interviewés) avec une majorité d’extraits qui vont du connu à la grosse perle rare, toujours en choisissant minutieusement les meilleurs passages. Sur ce point, on peut lui faire confiance, il a vu absolument tous les kung fus d’hier et d’aujourd’hui et sait mettre l’extrait qui cloue le fan même le plus endurci.
Voilà donc un documentaire de premier ordre pour qui veut découvrir, et qui devient très sympathique pour l’initié non pour sa profondeur toute relative sur la biographie de chacun mais surtout pour sa sélection de combats, par exemple les tout premiers combats de Jackie Chan qui valent leur pesant de rareté. Il est aussi difficile de présenter une brochette aussi vaste tout en étant très pointu en 1h40. Toby Russell a réalisé d’autres documentaires dont deux hors séries de Eastern Heroes, un beaucoup plus précis sur Bruce Lee seul, Death By Misadventure et un autre plus tard qui se penchera sur la notion de vengeance dans le cinéma Hong Kongais pour un festival plus large que Top Fighter dénommé Cinema of Vengeance.

Voici le programme du documentaire :
Avec tout d’abord les intervenants et les grands noms qui sont présentés dans cet ordre (les noms en italique sont interviewés dans le doc et ceux en gras bénéficient d’un portrait) :

– Les proches amis : Joe Lewis (champion du monde de karaté vu notamment dans blood fight 2), David Weeden, Larry Tan,

– Les plus grands : Gordon Liu, Jet Li, Jimmy Wang Yu, Bruce Lee avec Jesse Glover (1er étudiant de Bruce Lee), Ed Heart (2d étudiant de Bruce Lee), Ted Wong et Leo Fong (étudiants de Bruce Lee),

– Les fake Bruce Lee dont : Bruce Li, Larry Lee,

– Les plus grands (suite) : Jackie Chan, Sammo Hung, Yuen Biao,

– Les bestiaux : Leung Kar Yan, Alexander Lou (yoooo !), Bolo Yeung,

– Les super kickers : Hwang Jang Lee, Tan Tao Liang (maître de John Liu et ultra super kicker), John Liu, Casanova Wong,

– Et pour finir les occidentaux : Jean-claude Van Damme avec l’interview de son coach Claude Goetz, de Philippe Gratton, et les combattants de la blaxploitation Ron Van Clief et Jim Kelly.

Du côté des extraits on a droit à :

Gold Hunters, Thunderkick, 13 cold blooded eagle, The Victim, Hit Man in the hand of Buddha, Flash Legs, Tamo Monk, Duel of the seven tigers, Two on the road, Chinese Hercule, Cub Tiger from Kwantung, Ninja Hunter (yoooo !), Triad Assassinator, Furious Slaughter, Kung Fu cult Master, Last Hero in China, Island of Fire, Spiritual Kung Fu, Dragon Fist, Police Woman, Young Tiger, Panty Hose Hero, Odd couple, Bruce lee’s secret, Tattoo Connection, No Retreat No surrender, Way of the black dragon et enfin Secret of the black dragon,

pour finir sur un duel absolument dingue entre Bruce Liang et James Nam qui dure un bon quart d’heure tiré de « Little Super Man ». Pur old school des profondeurs d’une rage incroyable qui laisse béat.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/topfighter/critiques.html

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s