Odd Couple (搏命單刀奪命搶) 1979

oddcouple0
Full cabotins
2-50
Et bien voilà, sans m’en rendre compte, je viens de terminer ce qui constitue une sorte de trilogie du trio Sammo Hung / Lau Kar Wing / Karl Maka. ça a commencé avec Skinny tiger and Fatty dragon, comédie policière bien grasse et lourdingue réalisée par le trublion Karl Maka, puis ça a continué avec Dirty tiger, Crazy frog de Lau Kar Wing, kung fu comédie toujours rythmée, plus sympa mais toujours très axée gags débiles. Et ça se termine (tardivement) avec ce fameux Odd Couple toujours de Lau Kar Wing, old school à 100%, toujours avec Sammo et une petite présence de Karl, avec en bonus le king of claque in the face, Dean Shek roi du faciès tordu et de l’allure débile. La boucle est bouclée. Odd couple est bien dans cette veine de kung fu comédie réunissant de la grosse crème de combattants mais complètement envahie, submergée de comédie interminable gonflée à bloc de gags grimaçants des profondeurs sous forme de petites scénettes bien imbriquées dans l’histoire certes, sympathique tout de même dans son cours martial enjoué, mais tellement lourde et sans véritable souffle dingue comme le délirant Millionaire’s Express par exemple que ça ne passe pas au gosier, et je reste gentil… Des combats ?

En toute franchise, Odd couple, c’est avant tout selon moi 1h10 de gros cabotinage non stop et pas drôle. Lau Kar et Sammo jouent deux vieux maîtres du sabre et de la lance. Vu qu’ils finissent toujours leur combat ex aequo, ils décident de former deux élèves qui ne sont autres que Lau Kar jeune pour le vieux Sammo et Sammo jeune pour le vieux Lau Kar. Et c’est parti : l’un est obéissant, l’autre retissant, Peter Chan et Karl Maka entament le film en jouant deux faux combattants teubés qui annoncent direct la couleur, Lee Hoi San débarque et se prend des couteaux dans une pastèque sur la tête, Dean Shek se ramène, vocifère et oscille du tronc plus déchaîné que jamais, termine par cracher des oeufs frais quand on lui tape sur le crâne. Lau Kar jeune a envie d’étriper Sammo vieux alors que Sammo jeune se la joue bon chien chien avec Lau Kar vieux. L’entraînement apporte son lot de pédagogie martiale sympathique à la Liu Chia Liang, d’ailleurs, la comédie et la tension inexistante tiennent aussi de cet illustre prédécesseur en la matière. C’est rythmé, oui sans nul doute, mais pour moi c’est du super lourd, du uber gras et surtout un énorme gâchis d’artistes martiaux.

Coup classique, la dernière demi heure décolle enfin vraiment avec l’arrivée d’un vrai méchant en la personne de Leung Kar Yan accompagné de quatre sbires dont Chung Fat et Lam Ching Ying. Affrontement d’autant plus maîtrisé que Lau Kar et Sammo vieux côtoient Lau Kar et Sammo jeunes dans la même scène avec un brio certain. Puis les deux jeunes s’offrent un face à face à mains nus contre Leung Kar Yan et terminent par se friter lors d’un pur et vrai combat sérieux lance contre sabre.

Si seulement ces derniers affrontements pouvaient servir d’exemples à autre chose que cette avalanche de grimaces et de gags lourdingues qui démontent chaque affrontement. Hélas, le reste n’est pas du combat pour moi, ce n’est que de la rigolade potache… De l’humour volontaire qui me fait 1000 fois moins rire qu’une bande de bad guys taïwanais tout ce qu’il y a de plus sérieuse, involontairement comique et donc bien plus bidonnante prise au seconde degré que les grimaces d’un Dean Shek.
D’après ce qu’on m’a soufflé, me reste plus que By hook or by crook pour me dégoûter définitivement de la comédie kung fu trop fortement axée comédie.

http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/oddcouple/critiques.html

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s