Mind Game (マインド・ゲーム) 2004


La méta tarte. Let’s go for a ride !
5-00
Les animés comme celui-là sont rares et précieux, de ceux qui renouvellent en profondeur le paysage déjà défriché pour ouvrir en grand de nouvelles portes. Non content d’être le roller-coaster de l’hallucination visuelle, Mind Game reste bien ancré dans l’anticonformisme du manga de Robin Nishi, pour le moins difficile à dégoter, mais sait aussi piocher partout et surtout pas dans le balisé. Cerise magique, l’histoire blottie entre vie, mort, rêve et réalité, souvenirs et aspirations, met la grosse patate pour la semaine voir plus. Hymne délicieux et superbement construit à l’envie de faire péter toutes les barrières, relayé par quatre personnages très différents des plus attachants et une explosion de joie, de couleurs, de concepts, de styles, de folie, de, de, de… Mind Game est à la fois complexe et si simple, intense et posé, sans aucune contrainte et surtout pas de limite.

Le studio 4°C prouve encore une fois et encore plus haut qu’il en a un max sous la corne sustentée de sa plante pédestre. La comparaison visuelle la plus immédiate qui me viendrait serait un mélange baba cool euphorisant d’Aeon Flux et de Bill Plympton au carré surtout pas confiné dans ces deux styles, avec encore plus de couleurs, encore plus de trips, encore plus de défrisement capillaire, encore plus de tout en fait.

Du calme étrange à la tempête visuelle la plus surréaliste, expérimentation sans gêne entre minimalisme crayonné à l’arrache, souci du détail qui tue, foire psychédélique et sommet dynamique, sans répétition de combines qui plus est, Mind Game trouve encore le temps d’être touchant et beau, ajoute de petits inserts somptueux qui ponctuent le récit, et retartine le tout de rotoscopie inédite par ci (ah non, on me fait signe que non, c’est pas de la rotoscopie, calme toi, c’est juste de l’animation de malade avec des plans clefs hyper travaillés en surexposition de vrais photos des doubleurs en action, en bref ça tue..) ou d’intégration 3D par là, tantôt affolante de discrétion et d’efficacité, tantôt volontairement visible, acidulée et déglinguée comme à la vieille époque.
Pour mieux cibler la chose, et bien tiens, prend donc un coup de « cell shading » anticonventionnel, et vlan un coup de Pikmin trash, et boom un coup de polar sanglant, et hop un coup de nonsense Shaddock, et bing un coup de Fantasia pour adultes.

C’est plein de bonheur et qui plus est, extrêmement drôle de bout en bout alors que tout commence dans une morosité quotidienne quasi palpable et qu’une sensation de spleen omniprésent enveloppe un peu plus une ambiance déjà unique. Au niveau du récit, j’oserais bien un parallèle avec l’Incal de Moebius aussi, cette idée de partir d’un point de départ, de traverser une suite d’évènements plus ou moins conscients tout en suivant un fil conducteur fort et de finir par atterrir au dit point afin de boucler la boucle, et ce à deux reprises ce qui est encore plus fort.

Non vraiment, c’est la grosse, grosse claque. Les 5 sens, voir les 6 sont en effet mis à contribution et la sortie se fait comme une expulsion fantasmagorique avant d’entamer un vol plané ultime…. Humide et rinçant. Réalisé par Yuasa Masaaki, en grande partie responsable du déjà sublime court Cat Soup, Mind Game c’est la confirmation absolue, la méta tarte surréaliste en toute facilité, un travail technique titanesque sans un gramme de frime, une liberté de traitement sans égal, trop à l’aise le studio 4°C. Yuasa Masaaki, un nom à bien imprimer, tout comme son compère Koji Morimoto. Raaaah, c’est trop bon ! Pur chef d’œuvre. J’en ai rêvé, le Studio 4°C l’a fait.

11/09/2005
http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/mindgame/critiques.html

25/02/2011
http://www.senscritique.com/film/mind-game/3971230324263988/critique/drelium/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s