Sword in the Moon (청풍명월) 2003

Confiture Coréenne + combats illisibles = pop daube.
1-25
Protozoère du film de frères ennemis sabreurs, sorte d’avatar coréen de Tai Chi Master côté sabre ou d’un Blood Brothers sans saveur, oula mais attention on est très loin du même niveau, à 10 000 lieux de l’action de Tai Chi Master et encore plus loin du relief de Blood Brothers : scénario consensuel (le mot est faible) et final couru d’avance, héroïsme tartiné à la louche, manichéïsme infernal, dialogues sursurfaits, flash back sans intérêt, combats daubesques en force, focales de taupe, surdécoupage à vomir, ralentis avec flous directionnels pour cacher la misère, héros chevelus transparents prémoulés qui préfèrent faire les gros yeux avec poses Loréal plutôt que de parler et dont l’indécision est la principale caractéristique (le premier met quand même 95min à se décider), méchants tyrans au relief d’un emballage Carambar, bref, pop daube en force. Reste un stricte minimum syndical, un standing blockbuster, de jolis costumes, un contexte historique, une pincée de décapitations spontanées, un combat d’intro légèrement au dessus, deux brefs moments ponctuels, le rêve du héros qui tue son frère ennemi mais ne fait que se tuer lui-même, le bad empereur qui tue un garde sur simple soupçon, et pour finir une réplique au dessus des autres : « tout changement implique un sacrifice ». C’est le maximum que j’ai pu trouver.

http://www.cinemasie.com/fr/fiche/oeuvre/swordinthemoon/critiques.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s