Un cadavre au dessert (Murder by Death) 1976


Les 5 plus grands détectives de tous les temps sont invités par un fou machiavelique à un diner et à un meurtre. La victime n’est autre que l’hôte de ces détectives. On ajoute à cela un maître d’hôtel aveugle, une cuisinière sourde et muette et un chat qui aboie. (source Wikipédia)

3-25
Alors d’accord, l’énigme tout comme le scénario ne sont qu’un prétexte d’absurdités supplémentaires pour faire défiler un cast tout simplement magique, mais quel cast donc, et quel mélange détonnant. Mené tambour battant à grands coups de répliques plus ou moins drôles, claires ou interminables, Un cadavre au dessert est une merveilleuse opportunité de partager un moment chaleureux, pendant une nuit glaciale, dans un manoir so british avec rien de moins que tous les plus grands détectives du cinéma. Entre Peter Falk encore tout jeune Columbo, Peter Sellers en érudit Mandarin, Truman Capote, James Coco, Alec Guinness, David Niven ou encore Miss Marble, le spectacle est déjà garanti et j’aurais bien aimé être sur le plateau à la place du jeune James Cromwell rien que pour admirer l’émulsion unique dégagée.

Bon sinon, c’est surement très bancal mais pourtant ça transpire le génie de partout.

http://www.senscritique.com/film/un-cadavre-au-dessert/6291229588546245/critique/drelium/

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s