Singam (சிங்கம்) 2010

3-75
A ne pas confondre avec Singham avec un « h » sorti en 2011, sorte de remix, les deux signifiant Lion.

Aaaaaah la belle bisserie Tamoule que voilà, sans doute la plus belle de mon lot chèrement acquis. Du pur Kollywood, Sud de l’Inde donc, avec gros héros policier aux méthodes plus qu’expéditives joué par la superstar de l’action Surya Sivakumar. Le schéma est très rôdé. Action, comédie, romance, drame, chansons, méchant mafieux qui dirige la ville, et notre héros qui débarque en fanfare en explosant une jeep en deux sur un thème principal chanté en chœur « Singam ! tintintintintintin Singam ! » une tête de lion en surimpression comme symbole de son indomptabilité.

Enjambons nonchalamment la comédie et la romance, passons rapidement sur les bonnes chansons joyeuses et énergiques avec du budget et plein de figurants, et concentrons-nous sur l’action ! Du pur n’importe quoi Tamoul où tout le monde vole à coups de câbles à chaque grosse baffe ou coup de pied frontal délivré par Singam. Peu de chorégraphies, tout passe par le montage surexcité qui cache habilement les défauts martiaux à grands renforts de zooms, de cuts barbares, et surtout d’une énergie incommensurable. Et puis surtout, c’est violent, mais d’une violence à en rire gaiement de bon cœur.

Singam fait la morale comme personne, il gueule littéralement sur les méchants en les scotchant net rien qu’en leur expliquant pourquoi ils sont pas bons et mauvais et méchants : jouissif. Le bad guy ultra connu (localement) a une superbe tronche de bedonnant visqueux qui ne veut pas se laisser faire, manigances de bas étage à tous les étages. Mais Singam ne s’en laisse pas compter, peu importe la virulence du vile Tamoul, il continue à lui crier dessus comme on remontrait un gamin qui a fait des bêtises. Et si ça ne suffit pas, Singam a sa baffe « griffe du lion » enflammée et s’en va distribuer gaiement de la tatane à tire larigot faisant voler tout le monde dans les murs, les tables, les parcmètres, etc. Au plus énervé, il passera aux balles à bout portant, comme ça c’est réglé.

3 heures beaucoup trop longues comme d’habitude, naïveté générale inégalable et la télécommande est fortement recommandée mais il y a vraiment plein de passages jouissifs et les deux acteurs principaux ont des gueules terribles. Je ne doute pas que celui-ci puisse se regarder en entier moyennant le public adéquat. Yeah !

(D’ailleurs, je ‘lai vu en entier et avec plaisir depuis).

Un petit extrait difficilement extrait de mon dvd rien que pour vous, l’arrivée de Singam :
http://youtu.be/IfEEuCFh330
Extrait supprimé depuis pour cause d’atteinte aux droits d’auteur… Je rêve.

suriya_singam
singam

Publicités

2 réflexions sur “Singam (சிங்கம்) 2010

  1. Rah punaise, la moustache doit être tendance depuis… ces 50 dernières années par là-bas parce que le Singham avec le « h » est également moustachu ! ;D 3 plombes quand même… mais bon, toujours sympa ce genre de spectacle. ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s