Mars Attacks ! (1997)

marsattacks

Mars agak !
4-00

Bon ben moi, je n’ai pas de problème de traumatisme d’enfance sur ce film vu qu’à sa sortie, j’avais la vingtaine passée… A l’époque conquis par son irrévérence, je l’ai revu il y a quelques jours et mon avis ne changera pas, même pas d’un ou deux points lucides, mais pour d’autres raisons qu’en 96. J’ai beau pertinemment savoir que c’est assez mauvais, que ce soit les idées farfelues envahissantes et gratuites ou le cast de stars presque sur le retour foncièrement sous-exploités, et tout ce qui fait que ça ne vole décidément pas bien haut sous son agressivité facile, que ça ne mène à rien et que les gags sont des plus faiblards, disons étrangement simples, aucune importance, je le savais déjà en 96. C’est tellement moins prétentieux que tous les films qui suivront sa fichue « Planète des singes » que cette pochade en vient même à se placer dans le haut de ses réalisations me concernant. Ed Wood, Beetlejuice, Edward, Batman, c’est sûr que Burton, c’était autre chose à l’époque, il se prenait bien moins au sérieux et ça illuminait son originalité lugubre encore bien vivante.

Et puis techniquement, ils sont bien fichus ces Martiens derrière leur allure ridicule et leurs couleurs chatoyantes. Cette rencontre entre envahisseurs 60’s et terriens si irrécupérablement 90’s, son rythme endiablé qui ne cherche jamais à justifier pourquoi toute cette histoire est aussi creuse sous sa caution satirique, qui peut se targuer d’avoir fait revivre ces vieux Martiens tirés d’un jeu de cartes dans une comédie acide si ce n’est Tim Burton ? Oui, parce que dire que c’est un hommage aux films de SF 50’s comme La guerre des mondes, j’y crois moyen. C’est juste que Tim kiffait ses cartes collector et rêvait de les faire bouger comme tout gamin et ses stickers Panini.

Et puis, c’est toujours plaisant de voir tout le monde crever calcinés en rouge ou en vert au choix. Le genre de film qu’on ne croise pas tous les quatre matins, parce que c’est débile, mal joué et bancal, mais ça reste unique en son genre. Et ce casting parachuté au milieu du boxon envoie de l’improbable par sa seule constitution tout de même (Rod Steiger, Jack Black, Pam Grier, Natalie Portman, Sarah Jessica Parker !? entre autres seconds rôles qui ne servent à rien). Ils sont sous-exploités, tout comme les rôles principaux d’ailleurs, mais c’est presque normal, Tim les met juste là pour les dissoudre tour à tour, eux et leurs beaux espoirs héroïques.

Et puis rien que ce générique avec cette invasion d’enjoliveurs sur cet excellent hommage de Danny Elfman à Bernard Herrmann avec ses scies si typiquement martiennes à l’ancienne, du Space Age pop dans toute sa splendeur, ça me fait craquer.

« When I’m callin youuuuuu ouuuuuh wouhou houhou houhou… »

http://www.senscritique.com/film/Mars_Attacks/critique/1448698
marsattacks2

marsattacks3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s