USS Alabama (Crimson Tide) 1995

ussalabama

Ah là bah ma petite dame, on est point sorti…

3-00

Revoir ce film aujourd’hui, c’est peser toute l’exiguïté de la formule Bruckheimer and Co pour lobotomiser les jeunes cerveaux innocents. Le vrai gros noeud du problème vient du personnage de Vigo Mortensen qui est l’ami de Denzel dans le film et qui retourne complètement sa veste au moment où ça arrange le script, sans aucune réalité de ce que son personnage véhicule et implique, ce qui entraîne une suite de scènes montant en épingle un suspense fondé sur Rien avec un grand R.

Denzel le second prône la retenue et la confirmation des ordres, Gene le Capitaine prône l’obéissance stricte et sans chichi, ce qui pourrait être intéressant. Sauf qu’une fois leurs opinions divergentes confrontées (avec de grosses ficelles bien grasses), Tony Scott balance les contre-mesures et s’échappe pour mieux poursuivre sur qui de l’un ou de l’autre fait le mieux la guerre, gére les hommes, évite les torpilles, gére les missiles, etc. C’est totalement aberrant ! Ce n’est pas que c’est inattendu puisqu’on est dans un sous-marin, c’est même assez logique d’un certain point de vue, mais ça n’a aucun sens ni aucune réalité, surtout si les personnages secondaires n’existent pas en dehors du choix de leur camp. Et pis d’abord qui sont ces Russes et pourquoi tirent-ils des torpilles en plein conflit nucléaire ??? Ce serait un minimum à savoir ! Et pourquoi il faut toujours poireauter jusqu’à la fin du temps imparti avant qu’il se passe quelque chose ? Le moteur redémarre ! Ouais, on a du bol, à 20 mètres près, on implosait… Le sous-marin coupé du reste du monde pédale irrémédiablement dans le vide jusqu’au bout.

J’étais incapable de comprendre ça à l’époque et je ne veux pas dire que j’étais bête, ça ne me gâchait juste pas du tout le plaisir, quelques dommages minimes sur l’impression globale tout au plus. J’aimais ce suspense par la conviction des acteurs et la mise en scène efficace de Tony Scott. J’étais à l’aise dedans.

Revoir ça aujourd’hui oulaa… Malheureusement, je dois me rendre à l’évidence, ces comportements complètements illogiques à leur fondement, lors des moments clés, me sapent totalement l’effet recherché et l’appréciation d’un tel déploiement de suspense à vide. Même en passant outre l’ultra patriotisme du truc, et même avec des acteurs que j’apprécie toujours quelque part, ça ne me fait ni chaud ni froid.

Ce n’est pas triste, pas d’inquiétude, j’ai plein de vrais films à voir… Et il n’y a aucune condescendance dans ce « vrai », c’est juste la stricte vérité, ça aussi j’ai mis un peu de temps…

http://www.senscritique.com/film/USS_Alabama/critique/1439618

ussalabama01

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s