Dragon Ball Z : L’Offensive des cyborgs (ドラゴンボールZ 極限バトル!!三大超サイヤ人) 1992

offensivecyborg3

Offensive Action Video from Club Dorloté

4-25

Ça y est j’ai craqué, l’instant Club Dorothée est arrivé…

Je savais que ma faiblesse verrait le jour par celui-là, j’avais déjà bien résisté à l’envie une fois, mais là, avec zombiraptor et fatpooper qui vantent les mérites des 100 000 guerriers de métal…

Déjà, comment juger une OAV (toujours dit un OAV moi merde !…) DBZ, ce sont tous les mêmes ou presque, seule la menace change. Et d’ailleurs, quand ça essaie d’être un peu différent, c’est foireux, ce qui inclut Baddack, Broly et Trunks tout à fait personnellement.

Alors que là, et en toute objectivité vu que c’est le seul dont j’ai usé la vhs jusqu’à la mort, c’est la quintessence DBZ. De l’action bien faite. Pas de chichi. Deux cyborgs du Docteur Gero attaquent la clique au grand complet, une fois n’est pas coutume, en plein shopping dans un building grande surface, en pleine ville, avec plein de consommateurs rendus fous par les soldes. Et là les deux machines, un espèce de Joe l’indien et de Speedy Gonzales martiniquais de métal, foncent directement sur Goku attablé au centre de l’immeuble. Déjà, cette partie là, je ne résiste pas. Et j’adore comment ils prennent l’ascenseur. S’en suit un crescendo millimétré vers tous les classiques du super guerrier, de la transformation de l’ennemi en créature indestructible à la destruction de toute la géographie avoisinante (en dehors de la ville parce que à un moment Goku dit, hey attendez on va se battre dans l’antarctique, ce sera plus tranquille) aux apparitions de Végéta et de Piccolo, en passant par le Genkidama final. Donc assez classique tout ça… D’autres diront que C14 et C15, bon ce sont des descendants de C17 et C18, c’est faible, du petit niveau de mécanique. Tout amateur de DBZ aura son mot à dire sur ces cyborgs… Mais je n’y peux rien, c’est celui-là et pas un autre.

C’est un peu Terminator Dragon Ball. Avec un Blanka bleu ultime qui dérouille méchamment Goku en plus.

Si je le revois maintenant de toute façon, ce sera pareil, chaque image remontera le souvenir du même bonheur d’avoir avalé cette OAV un nombre incalculable de fois. Ces cyborgs sont si offensivement super cools et d’une résistance des plus classieuse. Et vraiment, en plus, rarement j’ai vu les combats aériens de cette saga aussi travaillés.

Bon, c’est à peu près tout ce que je peux dire sur mon amour incommensurable pour cette OAV…

ps : Les mercenaires de l’espace vient pas loin derrière dans le même genre direct dans ta… Face.


http://www.senscritique.com/film/Dragon_Ball_Z_L_Offensive_cyborg/critique/2088425

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s