Les Monstres de l’Apocalypse (怪竜大決戦) 1966

Kairyu-daikessen0

Jiraiya Kaijupocalypse

2-75

Kairyu daikessen / The magic serpent est une vague adaptation du célèbre ninja Jiraiya dont la légende veut qu’il se transforme en crapaud géant pour combattre son nemesis Orochimaru qui se transforme lui en serpent géant (ici, un dragon). C’est donc du Tokusatsu (film d’action à effets spéciaux pyrotechniques) tendance Ninja fantastique médiéval, ancêtre de Naruto, avec pas trop de ninjas malheureusement mais une bonne dose de magie en contrepartie, option Kaïju, au début et à la fin seulement.

Donc, on est pas encore dans le nanar au risque de choquer. On est près de la frontière parce que c’est pas bien brillant mais on y est pas encore totalement. C’est toujours dans le Bis nippon. Tout d’abord, la mise en scène hors action n’est pas encore assez mauvaise, elle est juste passe-partout, elle se suit sans gros faux-raccords tout comme l’histoire. Il y a une composition du cadre correcte et même quelques travellings, par exemple scène de présentation du village. C’est rapide mais ça démontre de suite une certaine tenue comparée à un nanar. La qualité vhsrip de la copie accroît aussi le côté nanar. Sur la copie en très bonne qualité originale qu’il faut toujours imaginer, les décors ne devaient pas autant sembler ringards. C’est surtout la VF qui nanardise puissamment le tout. VF qui fut surement pondue à l’époque de sa sortie chez nous en traduction directe de la version américaine (d »ailleurs on entend parfois des bouts de VA qui restent derrière), c’est à dire que les doubleurs américains s’en foutent déjà totalement, n’y connaissent rien en culture ninja, samouraï, japonaise et traduisent ça à la cowboy, et que les doubleurs français renchérissent à leur tour avec un surplus de franchouillardise, et ça se marrait bien à l’époque. On y perd totalement le côté sérieux de la version japonaise que j’imagine beaucoup moins drôle. D’ailleurs : Ninja apocalypse, titre américain / Les Monstres de l’apocalypse, titre français. Les mecs ont regardé les deux premières scènes pour pondre les titres VHS. J’ai tendance à croire dur comme fer à cette théorie qui marche assez souvent…

Ensuite, comme on est dans du Bis, ce qui compte donc le plus, c’est le nombre de scènes où il se passe vraiment n’importe quoi et là, on sent qu’on est dans du Bis nippon et en plus c’est du 60’s donc avec un surcroît de cheap. C’est à dire que les chorégraphies sont absolument minables, il n’y a rien de ce côté là. La plupart du temps, il y a plus d’effets pyrotechniques que de combattants qui bougent. Ce sera mieux plus tard mais le Bis nippon a toujours eu plus ou moins ce problème me concernant : pas de vrais chorégraphes pour faire monter la sauce. Et puis, ils s’attardent toujours énormément sur la présentation des personnages et le déroulement d’une histoire pourtant très basiques. C’est plus agréable pour qui attend un film normal et c’est aussi le charme du bis nippon médiéval, y en a qui adorent, mais perso, c’est trop mou. Je préfère un hongkongais qui s’embarrasse beaucoup moins avec ça et accélère beaucoup plus le rythme général en blindant le tout de n’importe quoi.

MAIS, le Bis ninja nippon a aussi ses atouts, l’histoire qui se suit bien d’une part et de la magie Ninja bien délurée d’autre part, une bonne petite ambiance d’époque pour finir. La première moitié se suit tranquillement, plutôt à l’aise avec la Fantasy médiévale (après ça patine plus). C’est le point fort du Bis ninja japonais, ils n’ont pas les chorégraphes mais ils ont les vraies idées originales et même ancestrales de magie Ninja à chaque fois et c’est toujours délirant d’inventivité, Watari the ninja boy en constituant à mes yeux une sorte de paroxysme.

Côté cool, il y a le vieux maître sympa, une belle scène de décapitation avec tête volante hargneuse qui a du répondant, quelques attaques magiques d’Ikazuki-Maru / Jiraiya comme le cercle de feu qui piège les ennemis ou son premier combat dans la forêt contre les ninjas, une attaque de portes ninjas tournoyantes aussi, et les deux scènes de kaiju au début et à la fin. Avec une VF forcément croustillante, c’est déjà pas si mal. Mais je peux pas mettre 5. ^_^

Sinon, j’aurais bien causé du un peu plus récent Ninja Wars qui est ma foi à ma grande surprise un Bis Ninja tout à fait respectable (merci @Garcia), ou fait des parallèles avec les films 80’s d’Hiroyuki Sanada comme La légende des 8 samouraïs ou Les Tueurs noirs de l’empereur fou aka Shogun’s Ninja qui sont aussi assez… chiants dans leur genre. Alors qu’il y en a d’autres comme Samurai Réincarnation et Le feu de la vengeance qui ne doivent pas être mal. Bref, on y revient mine de rien à cette ambiance sympathique.

ps : il paraît que ça aurait inspiré Lucas.

http://www.senscritique.com/film/Les_Monstres_de_l_Apocalypse/critique/28043317
Kairyu-daikessen

Kairyu-daikessen2

Kairyu-daikessen3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s