Le Hobbit : La Désolation de Smaug (The Hobbit : The Desolation of Smaug) 2013

smaug00

De qui Smaug-t-on ?!

3-50

Ouaaais, y a rien à dire… C’est pas grave, Peter réussit a t’en mettre plein la gueule pendant 3h sans rien raconter du tout, et c’est un très beau record vu le néant atteint. Comme dirait un copain fan de blockbuster : « Non mais c’est où que tu peux voir l’apocalypse hein ? Dans tes films chiants peut-être ? Non alors hein. »

Peter régresse avec Le Hobbit et en revient presque au film d’action givré avec des monstres de ses premières amours, ou King Kong. Et à ce jeu là, Peter est un sacré équilibriste, nous le savons tous, enfin les fans de Braindead au moins, et de King Kong… Il en revient donc à l’action jamais vue.

Incroyable comme tout est inutile, comme les Orcs sont de la pitoyable chair à bedaine, comme Legolas ne décoche pas un mot tellement il n’a rien à dire, comme Evangeline Lilly ne fait strictement que ce qui était prévu, l’elfette Link-like, comme les nains déjà vite présentés précédemment en sont rendus à devenir des boules volantes indistinctes, comme Azog ne sert toujours à rien, comme ça zappe tel Le Seigneur des anneaux, ou tout bon Star Wars like qui se respecte, d’un lieu à l’autre alors que rien n’avance d’une barrique. Ce n’était pas comme ça dans la première trilogie, je fais obstruction. Les scènes servaient ensemble l’histoire. Ici, les liens sont dérisoires.

Bref, toute la question est de savoir si vous vous sentez l’âme de pardonner. Pour moi c’est clair. Rien qu’avec un face à face Sauron – Gandalf comme ça, inutile évidemment mais d’une puissance à l’écran qui laisse rêveur avec rien en plus, une boule et de la fumée, et avec un drag… Non mais Smaug quoiiii ! Non mais c’est où que tu peux voir le plus beau dragon jamais porté à l’écran* ? Dans tes « films chiants » peut-être ? Non alors hein.

ps : Bon, le truc, c’est que comme à chaque fois avec Peter Jackson, une fois que tu as vu les versions longues et les 10 heures de bonus qui vont avec chaque volet, tu te montres beaucoup plus conciliant et tu finis même par aimer franchement… Même si, et pour une fois, cette version longue du Voyage inattendu ne sert pas à grand chose.

http://www.senscritique.com/film/Le_Hobbit_La_Desolation_de_Smaug/critique/28540358

* En compétition avec « Le Dragon du lac de feu » qui a l’avantage de ne pas être virtuel et de ne pas parler, et avec celui de « Reign of Fire » qui avait bien la classe aussi.

smaug03

smaug04

smaug05

smaug06

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s