Balada Triste de Trompeta (2010)

baladatriste
Le triste, la brute et le ruban
3-50

À la fois accrocheur et routinier, débordant d’énergie et un peu laborieux, plein de prouesses mais vide de sens. Les derniers plans sont pourtant éclatants, ils sont vraiment dedans ces trois-là, émouvants et bien maquillés particulièrement à ce moment voulu tragique… J’ai malheureusement revu pour mon grand plaisir son beaucoup plus cheap « Action Mutante » il n’y a pas 10 jours et bin, c’est du de la Iglesia visuellement plus blindé mais largement assagi quand même. On se nourrit des restes presque, avec effets virtuels baveux en prime. La caméra s’excite pour pas grand chose beaucoup trop souvent. Comparé à un M.A.
MA-action-mutante
qui t’explose net les mecs contre le mur d’en face d’un coup de double pétoires, il n’y a guère ici que le motard pour se fracasser correctement.

Et c’est la même côté développement des thématiques. Le contexte de la guerre civile de départ n’a aucune coïncidence ni réelle conséquence sur la suite si ce n’est le mot « vengeance », la chanson n’étant qu’un accessoire. Les décors pour autant somptueusement détritus n’ont aucun lien entre eux et débarquent paf comme ça. Le triangle amoureux au potentiel épique joue aux chats et à la souris en boucle sans aucun changement de cap vraiment inhabituel.

C’est le bordel foutraque et sensible, c’est de la Iglesia certes, mais comparé à la fougue artisanale et au jusqu’auboutisme du Freaks show de ses débuts, j’ai l’impression de voir un réalisateur non seulement assagi, ce qui a de bons côtés, mais aussi délavé. J’ai pourtant bien aimé le saut et le regard final entre autres moments, le motard, les costumes, l’ambiance, les acteurs, ces trognes, mais ça ne m’a pas franchement surpris ni franchement fait rire, encore moins touché. Encéphalogramme sympathique mais plat, alors même qu’Action Mutante qui m’avait aussi déçu à l’époque, s’est révélé beaucoup plus dense, frais et revigorant à revoir aujourd’hui. Qui sait peut-être que dans 23 ans (put… 23 ans…), Balada triste m’apparaîtra comme véritablement revigorant mais j’ai de sérieux doutes.

Et qu’est-ce que c’est que cette affiche aussi (http://tinyurl.com/kpcyb98) pourquoi le père et le rebelle de l’intro y sont au premier plan ??!

SC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s