Jupiter : le destin de l’univers (Jupiter ascending) 2015

jupiterascending

Star Wachos

3-50
(avec un gros coeur baveux)

Rah, j’y croyais pas du tout. Je reculais le moment au maximum pour que l’envie reprenne le dessus malgré cette affiche digne du pire d’Hollywood (pas celle que j’ai mise ici un peu moins kitchouille, l’autre, ouais enfin…). Et après un « Cloud Atlas » quasiment impossible à revoir sous peine de restituer l’intégralité de son repas, je m’attendais vraiment à la chute finale des Wachos.

Et bam !! Prends ton Star Wars / GoGalaxy / Dune / h2g2 / stargate / starfighter / tron / lost in space (!!) / Dark City tout en un, sauce Wachos, avec des centaines de trucs cools au centimètre carré, ouais, ringards mais ça peut aussi être cool quand même, qui forment un tout aussi imbuvable que magique. J’avoue que les boots / rollers autopropulsés « Retour vers le futur » / « Highlander le retour » apportent des scènes d’action complètement bizarre. Mais c’est ça les Wachos ! C’est plein de trucs que personne n’oserait mettre à l’écran ensemble mais que eux, ils vont le faire ! Et au final, c’est ce qui se rapproche le plus d’un Comics / Manga live où on osait le faire.

Ça vient du fond du coeur et ça se voit à chaque instant. Quitte à faire des clichés, mettons-en un ouragan crescendo. Du coup, même les cheveux blonds et les oreilles de Channing, ça le rend plus bizarre, c’est mieux. Chaque idée est mûrement réfléchie et franchement décalée, faut clairement aimer l’humour visuel référentiel 80s, 90s à base de plans revisités mais ça fait le conte au final, le rythme est dosé et l’imagerie très généreuse. Pas mal de « Star Wars » surtout, mais quand je vois les passages dialogués affreux de la dernière trilogie Star Wars, je peux me permettre de mettre un tout petit peu moins à ce nouveau film incompris des Wachos, un space-opéra à la racine, naïf et enfantin qui a su encore une fois me surprendre avec ses petites claques de fraîcheur Wachos. Ils en font trop et ils le savent si bien.

Dommage que le casting soit d’une platitude si vaste mais je pardonne beaucoup, je pourrais même lui trouver un certain charme. Channing qui fait sa tête de loup solitaire et bouge les bras sur fond vert ou fait du « SSX Tricky » avec Mila accrochée à son cou* qui sait encore placer ses petites pointes rebelles, Eddie (Balem) qui nous met une couche de cabotinage particulièrement véloce, Douglas (Titus) qui parvient presque à faire passer quelque chose, et les reptiles bipèdes (enfin !!! ça fait tellement longtemps qu’on les attendait !), et les petits gris en mode infiltration MiB, les droïdes maquillés, les combinaisons spatiales autoformantes façon « Iron Man », le bouclier à la « Stargate/Wars », les Cercle de culture lors du décollage de la Terre, le pilote Ganesh, descendant amoché de Chewbacca, les chutes de Mila qui nous bat un record de Aaaaah, l’administration « Brazil » avec Terry Gilliam en récompense, la plateforme « Aliens » qui s’effondre avec la lave « revanche des Siths » derrière, les navires-chars de l’espace « Albator » dont celui qui traverse les anneaux de Saturne, Jupiter en personne, même le dôme « Battlefield Earth » qui s’effondre à la moindre égratignure. Ça fait plaisir.
(ou alors, c’est ma nouvelle télé)

*Cette évasion, accrochée à Channing lui même collé à un vaisseau par des boots gravitationnelles, qui te remet sans cesse des couches de n’importe quoi parfaitement assumé à la chaîne tout de même, c’est… Totalement mon trip de geekerie. De la bonne Bisserie sous la dent avec plein de chantilly. Et je trouve qu’ils ont particulièrement bien camouflé le vide avec des dialogues assez épurés et gentiment évasifs.

ps : « Nettoyer des toilettes tout en étant reine de la Terre, on a pas fait mieux comme concept dans le space opéra actuel.  » Socinien

SC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s